L’Enseignement Catholique dans ses fondements prends à cœur de tout faire correspondre à la croissance du jeune à tous niveaux. Afin de faire concourir les forces vives associatives du Morbihan, le Service Formation Humaine au moyen du pole Fraternité met à disposition des établissements scolaires un dispositif de réseau associatif.

Vous y trouverez ici les coordonnées et missions de chacune d’elles. Si votre établissement dans le cadre d’un projet pastoral/scolaire nécessite des interventions ou  actions caritatives durant des temps fort de l’année, contactez directement ces associations qui se rendront disponibles suivant leur agenda.

Associations

La Tilma
Logo La Tilma


Sur l’intuition d’une infirmière du CHBA de Vannes, constatant la nécessité d’augmenter la capacité d’accueil et d’accompagnement spécifiquement pour femmes enceintes dans le Morbihan

Un groupe de travail s’est réuni dès l’année 2006, afin d’envisager une réponse adaptés aux besoins des futures mamans en situation de solitude et de précarité

Association La Tilma


L’association « Maison Morbihannaise La Tilma » voit le jour et le premier accueil d’une maman a lieu en mai 2012

La « Tilma » est le nom d’un manteau traditionnel mexicain qui se portait noué autour du cou. Il pouvait être roulé et attaché, s’ajustant ainsi à la taille de celui ou de celle qui le revêtait, le recouvrant pour ou moins.

C’est dans cet esprit que La Tilma souhaite accompagner les femmes.
 

LaTilma2


3 salariés et une 10aine de bénévoles, présents en journée :

Une maîtresse de maison : Assure le bon fonctionnement et l’organisation de la vie quotidienne.
Veille sur l’ambiance chaleureuse et familiale de la Tilma

Une accompagnatrice aux démarches sociales : Soutient chaque maman vers l’autonomie (emploi, logement, insertion sociale) et assure avec chacune son suivi social et administratif. Elle assure le lien avec les partenaires sociaux et la mise en place d’une vie sociale à l’extérieure de la Tilma, pour les mamans

Une infirmière bénévole : Encourage au suivi régulier de sa santé et de celle de son enfant

Une secrétaire : Suit les tâches administratives et la communication

Une accompagnatrice périnatale bénévole : Propose un suivi pour vivre au mieux les temps de la grossesse, de l’accouchement, et des premières semaines avec le bébé

Une équipe de bénévoles aux compétences et expériences variées

 

Accompagnement

La grossesse sans être une maladie ou un handicap, représente un bouleversement physique et psychologique. Devant certaines situations de précarité, de solitude ou de violence, des femmes enceintes se retrouvent particulièrement vulnérables.

C’est face à ce constat que la maison morbihannaise La Tilma propose d’accompagner la future maman, par la mise à disposition d’un logement, pour quelques semaines ou quelques mois, afin que la grossesse soit aussi synonyme d’un nouveau départ, source d’épanouissement personnel et tremplin vers une parentalité responsable.

Il s’agit de proposer un étayage des différentes problématiques de vie, à la frontière du logement et de l’accompagnement vers la parentalité, mais aussi d’«être avec», tout simplement pour pallier la solitude d’une étape de vie parfois difficile; «vivre avec» sans jugement, dans le respect de la dignité des personnes.

Que notre maison « La Tilma » soit ce lieu de plein épanouissement de la personne humaine, qu’il soit aussi le premier lieu d’accueil et de sérénité offert aux nouveau-nés, un lieu où la mère et son enfant pourront faire connaissance dans la confiance et la sécurité.

 


C C F D - Terre Solidaire
CCFD Logo

CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement -Terre Solidaire) est  un mouvement  d’Église qui regroupe dans sa collégialité 29 mouvements et services dont fait partie l'Enseignement Catholique.

C'est la première ONG française de développement qui soutient et finance  environ  450 projets de développement dans les pays du Sud et de l'Est.

Ses missions : l'éducation à la solidarité internationale et le soutien d'associations partenaires dans les pays du sud.

Au sein du CCFD -Terre Solidaire du diocèse de Vannes existe une commission chargée de l’Éducation au développement, à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale au niveau scolaire.Une dizaine de bénévoles se déplacent dans tout le département à la demande des établissements, du primaire au lycée.

Nous proposons des animations susceptibles d’éveiller l'esprit critique des élèves afin qu'ils se sentent responsables et capables d'agir pour un monde plus fraternel et solidaire. 

Au sein du CCFD -Terre Solidaire du diocèse de Vannes existe une commission chargée de l’Éducation au développement, à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale au niveau scolaire.

Une dizaine de bénévoles se déplacent dans tout le département à la demande des établissements, du primaire au lycée.

Nous proposons des animations susceptibles d’éveiller l'esprit critique des élèves afin qu'ils se sentent responsables et capables d'agir pour un monde plus fraternel et solidaire. 

 

Pour les écoles  :

Thème : Le partage de l'eau.

- Vidéo : dessin animé « les mofles » , des fleurs sans frontières 

- échange avec les enfants

- jeu à l'extérieur, de type « jeu de l'oie » et puzzle

- synthèse

 

Thème : la paix, la diversité. 

- vidéo : dessin animé « les mofles » ,  la guerre des fleurs

- échange avec les enfants

-  jeu à l'extérieur, de type « jeu de l'oie » et puzzle

- synthèse

 

Thème : le partage des richesses 

- jeu du goûter solidaire

- échange avec les enfants

- vidéo : un exemple de développement solidaire, par des partenaires du CCFD-TS en Haïti ou en Mauritanie.

 


Secours Catholique
Logo secours catholique

 

Présentation :

Le Secours Catholique est un service d'Église, créé en 1946 par le Père Rodhain pour répondre aux besoins des  plus démunis. Dans le Morbihan 40 équipes de bénévoles se rendent disponibles et se mettent à l'écoute de toute personne qui demande un geste d'amitié, une aide, un service, un accompagnement.


Objectifs :

Accueillir, écouter, favoriser la rencontre par des ateliers, groupes de convivialité. Aider les personnes dans leurs démarches administratives et organisationnelles…


Projet 2016-17 :

Dans son accompagnement des personnes, le Secours Catholique du Morbihan met l'accent sur la lutte contre la solitude et l'isolement qui atteignent de plus en plus de monde. De nombreuses équipes et services initient des projets dans ce sens. En voici quelques-uns :

  • Goûter et colis de Noël à la prison de Vannes: Le service Prison organise à la prison de Vannes un goûter de Noël auquel participent la quasi-totalité des détenus. Un colis de friandises et produits de soin est remis à chacun par les bénévoles.
     
  • Un café solidaire à Lorient: « L'étoile de Merville » est un vrai café qui accueille toute personne désireuse de passer un bon moment, boire un café, jouer à des jeux de société. Il ouvre 3 demi-journées par semaine.
     
  • Les amis du mardi de Malestroit: Tous les mois, un groupe d'accueillis, pour la plupart atteints de handicap, se réunit pour des activités créatives auxquelles s'ajoutent sorties et temps conviviaux.
     
  • Familles en Vacances: Il s'agit de proposer à des familles d'élaborer leur projet de vacances avec l'aide du Secours Catholique. Elles sont accueillies dans des caravanes sur des terrains de camping du littoral morbihannais pour une quinzaine de jours. Elles sont accompagnées en fonction de leur autonomie avant, pendant et après le séjour. Il s'agit pour ces familles de se retrouver, de se redécouvrir et d'apprendre à se projeter.
     
  • Un jardin solidaire à Plouay : Chaque semaine des bénévoles et accueillis jardiniers se retrouvent au « Pré Carré », une parcelle de terrain mise à disposition par la mairie. Ils cultivent avec passion les légumes qui amélioreront les repas de nombreuses personnes en situation financière difficile.

 

Nous vous proposons :

Pour les primaires : Le calendrier de l’Avent et la campagne des Kilomètres de Soleil.

Pour les primaires, collèges et Lycées : des témoignages et des animations sur la précarité, les préjugés,…avec des outils (vidéo, animations,…)

 

Contact :

Béatrice Victor

Maison du diocèse – rue des Ursulines BP 241 – 56007 Vannes cedex Tél . 02 97 57 71 72

Mail : morbihan@secours-catholique.org - Site Internet : www.secours-catholique.org


Les Veilleurs de La Paix

 

  

      Abbé Frédéric Fagot

      Délégué Diocésain de l’Enseignement Catholique du Morbihan. Chevalier de     l’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem. Président de l’association « Les     veilleurs de la Paix ».

  Depuis 2006, j’ai effectué de nombreux séjours en Terre Sainte. Je ne peux que     constater combien il est nécessaire pour l’homme de s’attacher à  ses racines et à son    histoire. Tout chrétien est né en Terre Sainte ; là est l’origine même de notre foi. C’est     une véritable chance pour la jeunesse que de pouvoir effectuer ce retour aux sources en quelque sorte, qui plus est dans un cadre qui permet l’ouverture à de nouveaux horizons culturels, religieux, politiques, spirituels et humains. Ce projet est avant tout pédagogique ; il permet l’épanouissement intégral des jeunes qui font cette expérience. »

 

   

        Abbé Thomas Weber

  Prêtre du diocèse de Vannes. Secrétaire de l’association « Les Veilleurs de la     Paix ».

 « J’ai passé l’année 2011-2012 en Terre Sainte, au service du  Home Notre   Dame des Douleurs (maison de retraite à Jérusalem) et de Monseigneur   William   Shomali, évêque auxiliaire de JérusalemFort de cette expérience, je  souhaitais proposer aux jeunes de vivre une aventure humaine au service des  chrétiens d’Orient tout en découvrant la terre du Christ».

 

          Patrice de la Peschardière

    Chevalier de l’Ordre Equestre du Saint Sépulcre de Jérusalem. Trésorier de     l’association « Les veilleurs de la Paix ».

 « Membre de l’Ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem j’ai choisi de faire entrer la Terre   Sainte dans ma vie et finalement de la lui consacrer. Car la découverte du pays natal   de  tout chrétien et la rencontre avec ses habitants est une véritable conversion du coeur. Les Veilleurs de la Paix ne font pas que venir en aide à nos frères en difficultés, ils leur permettent de vivre leur rôle de garant de la présence chrétienne au berceau de notre foi. Venir soutenir et aider les chrétiens de Terre Sainte, c’est nous donner la chance, pour une fois, non pas seulement de recevoir le Christ mais aussi de venir à sa rencontre, de lui rendre visite chez lui et de conserver les lieux où Il a vécu. Les chrétiens de Terre Sainte ont besoin de nous pour vivre et accomplir leur vocation de messagers de paix. Leur vocation est aussi notre devoir. »

        

 

NOS MISSIONS 

 

L’association « Les Veilleurs de la Paix » organise des pèlerinages afin de faire découvrir la Terre Sainte à des jeunes de tous horizons, tout en les faisant participer à des actions de bénévolat. 

But : Permettre des échanges et des rencontres entre les jeunes d’ici et les jeunes du Proche-Orient

Actions : échanges scolaires : aller là-bas et accueillir ici ; réalisation de projets culturels entre le Morbihan et le Proche-Orient ; volontariat au Proche-Orient ; bourses d’études pour étudiants du Proche-Orient…

 

 

exemple de missions :

                          LES PALESTINIENS DE ZABABDEH EN FRANCE.  

 

 Un an après le voyage des collégiens du collège Sainte Anne en Terre Sainte, 22   jeunes palestiniens de Zababdeh, chrétiens et musulmans, ont passé la semaine   du 13 au 19 avril 2015 en France. Ils étaient accompagnés de 5 adultes : Abouna Nidal,   directeur de l’ensemble scolaire (école-collège-lycée) de Zababbeh et prêtre de la   paroisse, Hanine, secrétaire de l’établissement, Nassim, le comptable, Suhail,   professeur de religion et Arij, professeur d’Arabe. Les jeunes étaient accueillis   dans  les familles dont les enfants ont participé à l’échange l’an passé. Nos chers   palestiniens sont partis de Zababdeh, et, après plusieurs changement de car, ont   rejoint l’aéroport d’Aman en Jordanie (il leur est interdit de transiter par l’aéroport israélien de Tel-Aviv). Après l’avion, le train les a menés jusqu’à Rennes. Ils ont ensuite rejoint leurs familles d’accueil. Mardi a permis de découvrir la Trinité-Porhoët : le collège, l’église, le centre de secours et la mairie, où le groupe a été accueilli par Monsieur le Maire.

 

Tandis que le mercredi et le samedi étaient passé en famille, le jeudi les a menés vers Vannes : visite de la ville et la cathédrale, suivi d’un temps de shopping, avant d’embarquer pour un tour de golfe avec escale à l’Ile aux Moines. Le vendredi fut consacré à Ploërmel : visite des lycées La Touche et La Menais, et de l’église, suivie d’une promenade à cheval au pôle équestre du lycée La Touche (sans nul doute le temps fort de la journée !). Pour conclure cette belle semaine, l’église fut pleine à craquer pour la messe célébrée dimanche matin par Monseigneur Centène, une belle messe au cours de laquelle l’évangile fut proclamé en français puis en arabe. L’après-midi festif a permis tout à la fois de déjeuner de spécialité arabes et de chez nous, de danser palestinien et breton. Cette dernière journée bretonne illustre bien les liens tissés entre le collège Sainte Anne, La Trinité Porhoët et Zababdeh : de profonds liens d’amitiés, débutés il y a un an et poursuivis pendant la semaine en France, notamment au sein des familles avec une découverte mutuelles des cultures. Inutile de préciser que les au revoir furent difficiles… Lundi matin, le groupe a quitté la Bretagne en direction de Paris, pour trois jours de découverte de la capitale avant le retour en Palestine via Aman, jeudi 23 avril.

 

 

 

 

 

 

  

                                                    


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                           

 

                                 http://lesveilleursdelapaix.com                                                        

                                    

 

 

 

 


Délégation Catholique pour la Coopération

 

 

                      https://fr-fr.facebook.com/ladccvannes/

 

Un organisme de volontariat 

La Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) est le service du volontariat international de l’Église en France. Elle envoie des volontaires de solidarité sur des missions de 3 mois à 2 ans.

Elle propose deux types de missions :
− le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) de 1 à 2 ans, sous contrat d’État
− le Volontariat Mission Solidaire (3 à 6 mois).
Les volontaires agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métiers.

La DCC ne porte pas de projets elle-même : elle répond aux demandes de ses partenaires du Sud qui mettent en place des projets de développement.

Pour chaque projet validé, la DCC organise le recrutement, la formation, et la préparation à l’envoi des volontaires. Elle assure leur suivi pendant leur mission ainsi que la gestion administrative et sociale de leur volontariat. A leur retour, la DCC les accompagne dans la valorisation de leur expérience. Elle les aide à réussir leur réinsertion personnelle et professionnelle en France.

Un service d’Église pour tous

Fondée en 1967, la DCC est l’organisme d’envoi en volontariat de la Conférence des Évêques de France (CEF). En concertation avec eux, elle coordonne le dialogue avec les services de l’Etat pour l’envoi de volontaires en mission.
Elle est au service de tous les diocèses, congrégations, mouvements et services d’Église : plateforme d’envoi de volontaires, elle les conseille et les accompagne dans l’envoi de leurs volontaires en mission.

Une ONG de développement agréée

La DCC est une association de loi 1901 agréée par l’État pour l’envoi de volontaires de solidarité internationale et l’accueil de volontaires en service civique. Elle collabore avec les ministères chargés de l’Europe et des Affaires étrangères, de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur.
C’est une association reconnue d’utilité publique et agréée association d’éducation populaire.

Elle s’insère dans un réseau d’ONG avec qui elle collabore de façon permanente. Elle est membre fondateur de la plateforme France Volontaires co-gérée par les pouvoirs publics. Elle est membre du Comité de liaison des ONG de volontariat (CLONG-volontariat) et de Coordination SUD.

Elle est agréée par le Don en confiance. À ce titre, sa gestion et son éthique sont régulièrement contrôlés et évalués.

                                         Exemple de Mission

Statut : Volontariat de Solidarité Internationale

Projet : L’école accueille 1400 élèves de la maternelle à la terminale; ils viennent des villages de la région où plusieurs communautés se côtoient. Tous les milieux sociaux sont représentés à l’école.

Objectifs :
– ouverture culturelle des élèves;
– valorisation de l’expression orale et artistique, individuelle et collective;
– soutien aux divers projets de l’école.

Mission :
– Donner des cours de remédiation : intervenir auprès des élèves en difficultés de tout le cycle primaire
– Assurer des séances individuelles ou en petits groupes
– Donner des cours d’expression orale
– Échanger avec l’équipe de remédiation (psychologue, coordinatrice, orthophoniste, psychomotricienne)

Bénéficiaires : Les bénéficiaires directs de l’action sont les 1400 élèves âgés de 3 à 18 ans, mais aussi les enseignants, la communauté religieuse et la direction.

Profil :
– Diplôme d’enseignant ou d’éducateur
– Connaissance d’un milieu scolaire
– Gestion de groupes d’enfants entre 5 et 12 ans
– Compétences artistiques si possible
– Capacité à gérer des groupes de plusieurs niveaux
– Dynamisme

Cette mission est donnée à titre indicatif.
En choisissant de partir avec la DCC, vous ne candidatez pas à une offre en particulier : vous postulez au volontariat de solidarité internationale. Une mission adaptée à vos compétences vous sera ensuite proposée, dans un pays donné. 

 

                                                             ... Pour Postuler , aller sur le site ! ...

                                             http://ladcc.org/delegation-catholique-cooperation-dcc/  

 

                Votre Contact en Morbihan : Claire Millet  /  delegue.vannes@ladcc.org

                                                                              

 

                         


Fondation Raoul Follereau

( en cours de construction)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Lutter contre la lèpre et les maladies tropicales négligées

La Fondation Raoul Follereau lutte contre la lèpre ou l’ulcère de Buruli par des activités de dépistage, des traitement, de la prévention des invalidités et de la réadaptation physique. La Fondation soutien également les projets qui visent à réinsérer les malades socialement, notamment par la réinsertion. 

 

 

Améliorer les conditions sanitaires et sensibiliser les populations 

Le manque d’information sur la maladie de la lèpre et la honte qui lui est associée sont d’importants obstacles à la consultation spontanée. Pourtant, seul un dépistage et un traitement précoces assurent une guérison sans mutilation. A travers des messages radio en langue locale, des interventions sur les marchés, des spectacles… la Fondation Raoul Follereau multiplie les campagnes de sensibilisation pour informer chacun que la lèpre est une maladie comme les autres, que le traitement est très efficace et gratuit.

 

Réadapter physiquement et socialement les anciens malades 

Beaucoup d’anciens malades appartiennent malheureusement à la «génération avant PCT» (avant le début des années 80). Dépistés trop tard, très handicapés, souvent contraints à la mendicité, guéris médicalement, ils sont devenus lépreux à perpétuité socialement. La Fondation s’efforce de leur porter secours en les aidant à retrouver leur autonomie et leur place dans la société à travers une activité économique.

 

 

Soutenir les centre de santé et former les équipes médicales 

Pour avancer efficacement dans la lutte contre la lèpre, il est primordial de pouvoir s’appuyer sur des ressources humaines de qualité. Aujourd’hui, la lèpre ne fait malheureusement plus partie des programmes de formation des médecins et des infirmiers. Certains personnels de santé ne savent pas diagnostiquer la lèpre car ils ne l’ont jamais étudiée ou même vue. La formation des équipes médicales est une des priorités de la Fondation Raoul Follereau, pour maintenir la vigilance et améliorer la qualité des diagnostics et la prise en charge des éventuelles réactions et névrites.

 

 

            DONNER UN AVENIR PAR L’ÉDUCATION

 

 L’ignorance est un des grands fléaux de notre temps.   Dans tous les pays où la Fondation est présente, elle     est une de ces lèpres dénoncées par Raoul Follereau,   qui exclut des enfants de leur droit à l’éducation, et   par-delà, de l’attention et des soins indispensables à   leur développement et à leur épanouissement.

 

 

 

 

 

 

PERMETTRE L’ACCES A L’INSTRUCTION

Parce qu’un enfant privé d’instruction et d’éducation est en danger d’exclusion, la FRF se mobilise pour permettre aux enfants démunis d’aller à l’école et de recevoir une instruction solide qui leur permette de construire un avenir. Ainsi, la Fondation soutient des écoles et des centres de formation professionnel, prend en charge les frais de scolarité de familles en situation de précarité, attribue des bourses à des étudiants.

 

 

ACCEUILLIR ET REINSERER LES ENFANTS LES PLUS DELAISSES

Touchée par les enfants les plus délaissés et exclus de leur famille, la Fondation soutient les foyers accueillant les enfants orphelins ou abandonnés, ainsi que les structures spécialisées dans l’accueil et la réinsertion des enfants des rues.

 

 

Pour toutes questions de communication :
  acchavane@raoul-follereau.org

Tel : 01 70 38 92 73


Fondation Jérôme Lejeune

 

Le 26 janvier 1959, était publiée la découverte de la cause de la trisomie 21 (Lejeune, Gautier, Turpin). Médecin et chercheur infatigable, le Pr Jérôme Lejeune consacrera toute sa vie au soin de ses patients, à la recherche médicale et à la défense de la dignité des personnes fragiles.

Une année après sa mort, en 1995, la Fondation Jérôme Lejeune était créée afin de poursuivre son œuvre en favorisant :
La recherche médicale sur les maladies de l’intelligence d’origine génétique,
L’accueil et le soin des personnes, notamment celles atteintes de trisomie 21 ou d’autres anomalies génétiques,
La défense de la vie et de la dignité de ces personnes, qui doivent être respectées de la conception à la mort naturelle.

À la suite du Professeur Jérôme Lejeune, la Fondation Jérôme Lejeune, reconnue d’utilité publique depuis 1996, agit pour les personnes atteintes de déficience intellectuelles d’origine génétique (Trisomie 21 , Williams-BeurenX-fragile, maladie du cri du chatSmith Magenissyndrome de Rett et syndrome d’Angelman, retards mentaux inexpliqués…).

Au service des malades et de leur famille, la Fondation Jérôme Lejeune poursuit trois objectifs : chercher, soigner, défendre.

Elle développe et soutient des programmes de recherche visant la mise au point de traitements pour la trisomie 21 et les autres déficiences intellectuelles d’origine génétique.

1er financeur en France de la recherche sur les maladies génétiques de l’intelligence, la Fondation Jérôme Lejeune développe et finance des programmes en France et à l’étranger : elle finance chaque année plus d’une centaine de programmes de recherche sur les maladies génétiques de l’intelligence (entre 3,5 et4 millions d’euros). Ces projets de recherche internationaux ont donnée lieu à plus de 500 publications scientifiques, permettant grâce aux généreux donateurs de pouvoir faire avancer la science sur la compréhension des maladies génétiques de l’intelligence mais aussi la possibilité un jour de les soigner.

Elle a créé et finance l’Institut Jérôme Lejeunecentre de consultations médicales et paramédicales spécialisées ; elle défend la vie et la dignité des patients. Depuis sa création l’Institut Jérôme Lejeune financé par la Fondation Jérôme Lejeune réalise le suivi de près de 10 000 patients.

Parce qu’elle défend la vie, la Fondation Jérôme Lejeune est vigilante aux questions de bioéthique: dans un contexte où l’accélération des progrès scientifiques et la pression idéologique posent à la société des interrogations fondamentales, la Fondation apporte son expertise scientifique jointe à ses valeurs éthiques.

« Chercher sans soigner et défendre serait faillir, Soigner sans défendre et chercher serait trahir, Défendre sans chercher et soigner serait mentir. » – Jean-Marie Le Méné, Président de la Fondation Jérôme Lejeune

 

 

               Une galaxie entière au service des patients

 

 

C’est assurément un message d’espoir. C’est aussi et surtout le testament d’un homme d’action qui savait le prix à mettre pour découvrir.

En prenant le relais de son action, en ayant toujours cette même détermination, la Fondation Jérôme Lejeune savait qu’elle devrait démultiplier les actions, les relais et les soutiens pour atteindre cet objectif tant attendu.

C’est ainsi, dans une logique d’efficacité, que la Fondation a, peu à peu mais surement, construit autour d’elle les différentes structures et les relais indispensables à sa mission : chercher, soigner, défendre.

  • Dans un tout premier temps, la Fondation créa l’Institut Jérôme Lejeune, dédié à la consultation des patients atteints de trisomie 21 ou de l’une des autres maladies génétiques de la déficience intellectuelle. L’urgence était là, prioritaire, poursuivre la consultation médicale du Professeur Lejeune, en offrant aux patients un lieu spécialisé prenant en charge le suivi et la coordination de leur dossier médical, en veillant tout particulièrement à alléger leur handicap tant qu’un médicament ne viendrait pas les guérir de leur maladie.

  • Ensuite, vinrent se greffer d’autres initiatives, d’autres moyens, des activités nouvelles, des compétences rares, des relais précieux, une solidarité humaine, intellectuelle et financière, toujours croissante. Oui, une ambition comparable à celle d’aller sur la lune, demande de fédérer d’immenses compétences, d’impulser et de coordonner des actions qui ne peuvent aboutir sans la force d’un projet commun, clairement défini, constamment en chemin, inlassablement expliqué et défendu.

  • la Fondation Jérôme Lejeune se trouve ainsi placée au cœur d’une vaste galaxie, forte et toujours plus attractive, composée d’autant de structures qui, chacune, porte en elle une part de la tâche immense léguée par le Professeur Lejeune.

  • Ainsi constituée, la Fondation est en mesure de conduire une stratégie globale, cohérente, en mobilisant un réseau considérable. De très nombreux projets de recherche, la place en position d’acteur majeur, moteur, reconnue dans le monde entier, réputée pour son expertise, la qualité de ses travaux, l’excellence de ses chercheurs, l’expérience de ses médecins, les avancées de ses équipes paramédicales et pédagogiques. Chacune mène une mission bien particulière, avec une latitude entière pour jouer sa part, toute sa part, dans cette grande symphonie, un hymne à la vie, à la vie humaine, où chacun travaille pour chercher, soigner, guérir et défendre les plus faibles.

 

https://www.fondationlejeune.org

Responsables sur le pays vannetais

Monsieur et Madame Drillon

laurent.drillon@dbmail.com


Mécénat Chirurgie Cardiaque
Mécénat Chirurgie Cardiaque

« AYEZ DU COEUR POUR QU’ILS EN AIENT UN »
Devenez Ecole du Coeur et ensemble sauvons encore plus d’enfants !

 

L'Association en bref

Aujourd’hui un enfant sur cent est atteint d’une malformation cardiaque. Mécénat Chirurgie Cardiaque permet à ces enfants, venant de pays défavorisés, de pouvoir se faire opérer en France. Ils sont hébergés par des familles d’accueil bénévoles et opérés dans onze hôpitaux en France dont Nantes et Angers, Tours ... Plus de 3 000 enfants ont déjà été pris en charge depuis la création de l’Association en 1996. Le coût d’une opération est de 12 000€.

De nombreuses écoles nous soutiennent et participent au programme des Ecoles du Cœur. Dans un premier temps, des familles d’accueil viennent témoigner de leur engagement au sein de chaque classe ou chaque niveau. C’est toujours un temps très fort pour les élèves comme pour l’équipe pédagogique. Un enfant qui se fera opérer par Mécénat Chirurgie Cardiaque est alors attribué à l’école. Les élèves ont donc le portrait de l’enfant qu’ils vont tous ensemble sauver. Nous nous engageons à leur donner régulièrement de ses nouvelles.

Ensuite, nous proposons des actions solidaires qui motivent les élèves et les enseignants : cross du cœur, marche du cœur, bol de riz, vente solidaire…Nous fournissons des outils pédagogiques, des carnets de soutien, des dossards, des affiches, des ballons ! l Le but est de collecter pour financer l’opération de l’enfant attribué.

Cette année sera exceptionnelle pour les établissements scolaires car lors de la prochaine route du Rhum en novembre prochain, les élèves vont pouvoir suivre le bateau Initiatives Cœur qui soutient Mécénat Chirurgie Cardiaque et qui fournit aussi de nombreux outils pédagogiques créés par des instituteurs et professeurs et mis à disposition gratuitement.

C’est une magnifique aventure humaine, une source de grande fierté de réaliser un projet concret et de pouvoir offrir une guérison à un autre enfant.

Voici le lien du site MCC/Ecoles

http://www.mecenat-cardiaque.org/ecoles

Ariane AURANGE
Chef de Projet Ecole
33, rue Saint-Augustin - 75002 Paris Tel: 01 49 24 02 02 / 06 37 53 57 04

 

L'Association en détail


Dans le monde, près de 1 enfant sur 100 naît avec une malformation du coeur. Ces maladies
sont très invalidantes et souvent mortelles. Une opération à coeur ouvert est nécessaire pour
les sauver.


Ces interventions font appel à des techniques médicales de pointe, souvent extrêmement
coûteuses.
Certains pays ne disposent pas du matériel ou des compétences pour pouvoir les réaliser.
C’est pour les enfants défavorisés de ces pays ne pouvant bénéficier de l’opération nécessaire
à leur survie que Mécénat Chirurgie Cardiaque se bat au quotidien.
Les enfants, atteints de malformations cardiaques, et leurs familles se retrouvent en situation
de vulnérabilité et sont confrontés au quotidien à de nombreuses difficultés :


• Isolement social, marginalisation
• Difficulté voire impossibilité à suivre une scolarité normale
• Développement physique très ralenti, pas de possibilité de pratique sportive et très
grande fatigabilité à l’effort
• Situation de précarité familiale généralement due au coût des examens et
consultations des enfants malades



Objectifs et missions de l’Association


Fondé en 1996 par le Professeur Francine LECA et Patrice ROYNETTE, Mécénat Chirurgie
Cardiaque permet à des enfants souffrant de malformations cardiaques de venir en France
et d'être opérés lorsqu'ils ne peuvent être soignés dans leur pays d'origine par manque de
moyens financiers et techniques.
Depuis sa création, plus de 3 000 enfants ont déjà été pris en charge par l’Association, venant
de 60 pays (Niger, Sénégal, Mali, Burundi, Tchad, Congo, Côte d’Ivoire, Madagascar, Maroc,
Algérie Irak, Laos, Cambodge,…).


L’Association est partenaire de onze hôpitaux dans l’hexagone avec lesquels des liens
privilégiés ont été noués, afin d’optimiser le coût de prise en charge qui revient à 12 000€.
Mécénat chirurgie Cardiaque est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général qui ne
reçoit aucune aide publique.


D’un enfant malade a un enfant guéri


Les enfants cardiaques souffrent toujours d’essoufflement au moindre effort, ce qui les
empêche de se rendre à l’école, de courir et de jouer avec leurs camarades. L’intervention
chirurgicale permet de faire d’un enfant malade, un enfant guéri. L’espérance de vie des
enfants MCC devient celle d’un enfant bien portant.


Si l’Association est en mesure d’opérer toujours plus d’enfants atteints de malformations
cardiaques, c’est grâce aux familles d’accueil bénévoles, qui représentent un des maillons
indispensables. Elles sont au nombre de 300 dans toute la France. Elles hébergent les enfants
pendant les 8 semaines de leur séjour en France.
Elles entourent, rassurent et apaisent ; leur affection et leur présence tout au long du séjour
sont essentielles. Elles doivent habiter à proximité des centres hospitaliers partenaires et se
rendre disponibles pour une durée de 8 semaines.
L’implication des familles d’accueil prend tout son sens lors de la convalescence. L’état de
santé des enfants s’améliore de telle façon que ceux-ci s’ouvrent à des joies auparavant
interdites : jouer au football, faire de longues promenades sans fatigue, aller au bord de la
mer, découvrir pour certains la montagne et la neige qu’ils n’ont jamais vues … Certains
d’entre eux fréquentent l’école à mi-temps et nous constatons avec un immense plaisir à quel
point leur goût et leur désir d’apprendre se développent. S’il le faut, nous mettons en place
pour eux un parrainage scolaire pour que, une fois guéris, ils puissent accéder à de belles
études.
C’est une véritable « deuxième naissance » pour ces enfants.

 


Présentation des écoles du coeur


Les témoignages des Familles d’Accueil


Les établissements scolaires sont des piliers de l’engagement humanitaire. Au travers de
nombreuses opérations solidaires organisées par les enseignants et leurs élèves, l’Association
développe sa collecte de dons auprès des écoles.
Depuis quelques années, des établissements se mobilisent pour sauver des enfants. Le projet
est simple, concret et fédérateur.
Dans un premier temps, des familles d’accueil, lorsque cela est possible, viennent témoigner
de leur engagement au sein de l’établissement. Un film, des supports pédagogiques, sont
toujours envoyés à l’école, afin d’expliquer le rôle de l’Association, celui des Familles d’Accueil,
l’importance de se mobiliser lorsque l’on est jeune...
C’est toujours un moment fort pour les élèves et les équipes pédagogiques.
Un enfant, qui se fera opérer dans les mois à venir, est attribué à l’établissement. Les élèves
disposent de son portrait. C’est donc un projet très concret qui est proposé.

 


Les actions solidaires


Dans un deuxième temps, des actions solidaires sont mises en place avec l’aide de Mécénat
Chirurgie Cardiaque. Le but est d’organiser une collecte qui permettra de financer
l’opération de l’enfant attribué à l’établissement.
L’Association s’engage à vous accompagner pendant toute la durée de votre opération
solidaire.
Voici quelques exemples d’actions très faciles à mettre en place :
Les podomètres du Coeur : nous distribuons des podomètres à chaque élève. Tous s’engagent
à marcher le plus possible un temps donné et, doivent faire parler leur coeur en trouvant grâce
à leurs carnets de soutien des donateurs.
Le cross du Coeur : les élèves reçoivent un carnet de soutien et deviennent ambassadeurs de
MCC. Tous trouvent des donateurs et reversent leur collecte le jour du cross. Nous fournissons
à chaque élève un dossard, un ruban solidaire et à l’établissement, des ballons et des affiches.


Le bol de riz : nous proposons aux élèves de participer à un déjeuner de bol de riz. La
différence du coût du repas est reversée à Mécénat Chirurgie Cardiaque.
Le concours photo : le talent des lycéens est mis à l’honneur ! Nous proposons un concours
photo sur le thème du Coeur et de Petit Coeur, la mascotte de Mécénat Chirurgie Cardiaque.
Les élèves, sur la base du volontariat « adoptent » un ourson, dont ils prennent une photo
insolite. Un concours photo est organisé et l’originalité du document réalisé mise en avant. Ils
doivent revendre leur ourson, qui grâce à eux, aura vécu une extraordinaire histoire !


Les Lacets du Coeur : les enfants tout juste opérés peuvent à peine marcher et sont incapables
de courir. En portant sur leur basket les Lacets du Coeur et en les vendant à leurs proches, les
enfants « prêtent » symboliquement leur coeur à ceux qui ne peuvent pas se dépenser
physiquement. Après leur opération, pour la première fois, ces derniers sont en mesure de
courir, de sauter…c’est une véritable renaissance !
Un projet très concret
Le séjour de chaque enfant est d’une durée moyenne de deux mois. Au cours de cette période,
Mécénat Chirurgie Cardiaque s’engage à donner régulièrement de ses nouvelles à sa famille
d’origine :
• A l’arrivée de l’enfant
• Une fois l’intervention effectuée
• Durant sa convalescence
Nouvelles et témoignages seront accompagnés de photos de l’enfant attestant de son
évolution au sein de sa famille d’accueil et de sa santé retrouvée.
Au retour de l’enfant dans son pays et dans le cadre de son suivi, les nouvelles reçues seront
également transmises.


Rejoignez cette belle communauté des Ecoles du Coeur ! C’est une magnifique aventure
humaine, une source de grande fierté de réaliser un projet concret et de pouvoir offrir une
guérison à un autre enfant !

De nombreux établissements scolaires nous font confiance : Massillon, Blanche de Castille,
Collège Jean Yole, Collège Jean Moulin, Rocroy Saint Vincent, Le Bon Sauveur, L’Ermitage,
Sainte Thérèse, Saint Martin de France, Notre Dame de Sannois, Theilhard de Chardin, Collège
Jean Monet, La Providence Passy, Institut La Tour, Saint Jean de Passy, Jean Mermoz, Ecole
Paul Langevin, Ecole Française de Zurich, Sophie Barat, Ecole Jean Jaurès…et beaucoup
d’autres encore !


Association Gabriel Deshayes

( en cours de construction) 

L'Association Gabriel Deshayes à vos côtés depuis 50 ans

 

L’Association a pour finalités, d’accueillir et d’accompagner les personnes présentant un handicap lié à la déficience sensorielle auditive et visuelle ou un trouble sévère du langage, avec éventuellement un handicap associé (intellectuel, psychique, psychologique…).
Elle s’adresse aux enfants, adolescents, adultes et personnes âgées et travaille en relation étroite avec les familles et les personnels médicaux. Son but est de développer l’autonomie de la personne porteuse de handicap, dans toute situation de vie (petite enfance, scolarité, vie professionnelle) en milieu ordinaire comme en milieu spécialisé.

 

L’Association Gabriel Deshayes défend depuis son origine des valeurs humanistes que chaque acteur, administrateur, salarié ou membre saura faire vivre au quotidien.

La personne est considérée dans sa globalité, c’est-à-dire dans ses dimensions physique, psychologique, psychique, affective, sociale et spirituelle. Le respect des consciences et la tolérance sont des principes fondamentaux, auxquels elle est attachée.
Les valeurs fondamentales se déclinent ainsi :

LE RESPECT

Agir selon une éthique professionnelle, respecter la personne dans son altérité, ses demandes et ses choix ; vivre la tolérance ; être ouvert à la diversité ; porter attention à l’autre ; prendre soin des personnes avec bienveillance pour une bientraitance ; respecter les matériels confiés.

LA SOLIDARITE

Privilégier la relation sociale, solidaire, équitable ; être dévoué aux personnes en situation difficile ; promouvoir le « vivre ensemble » et faire participer à la vie de la cité ; collaborer avec tous les acteurs qui concourent à l’éducation, la formation et l’insertion des personnes en situation de handicap.

LE PROFESSIONNALISME

Se former, accepter conseils et accompagnement ; travailler avec dynamisme, exigence, engagement et conscience professionnelle ; chercher à innover pour adapter les réponses ; assurer une veille professionnelle ; être réactif.

LA COMMUNICATION

Savoir écouter ; se rendre disponible ; échanger avec sincérité et transparence ; chercher à connaître l’autre et s’intéresser ; être courtois.

LA CONFIANCE

Envisager la personne comme responsable et actrice de son projet de vie ; promouvoir ce qui renforce l’autonomie des personnes ; agir avec empathie et souplesse.

     

Finalités & Missions

L’Association Gabriel DESHAYES est une association régie par le droit privé, loi 1901. Elle a été créée le 31 décembre 1991 (Journal Officiel du 22 janvier 1992).
Elle gère 12 établissements et services médico-sociaux définis par la loi du 2 janvier 2002 et relève du Code de l’Action Sociale et des Familles.
L’Association Gabriel Deshayes, fidèle à l’intention de Gabriel Deshayes et à l’œuvre entreprise par la Congrégation des Filles de la Sagesse, se donne aujourd’hui pour finalités, d’accueillir et d’accompagner les personnes présentant un handicap lié à la déficience sensorielle auditive, visuelle et/ou atteintes d’un trouble sévère du langage, avec éventuellement un handicap associé (intellectuel, psychique, psychologique…).
Elle s’adresse aux enfants, adolescents, adultes et personnes âgées et travaille en relation étroite avec les familles et les personnels médicaux. Son but est de développer l’autonomie de la personne porteuse de handicap, dans toute situation de vie (petite enfance, scolarité, vie professionnelle) en milieu ordinaire comme en milieu spécialisé.
L’Association s’engage à promouvoir toute action en faveur de l’enfant, adolescent et de l’adulte en situation de handicap sensoriel, présentant un handicap rare ou un trouble du langage, et à soutenir les initiatives en ce domaine par tout moyen qu’elle jugera utile avec le souci que la personne en situation de handicap soit actrice dans la mise en œuvre de son projet de vie sociale.
Depuis plus de 210 ans, l’objectif visé est à la fois d’éduquer, d’accompagner, d’enseigner, de soigner, de faciliter l’insertion et/ou de donner un statut de travailleur à toutes les personnes qui bénéficient de ses services.
L’Association est un centre-ressources ancré dans le médico-social et un centre d’expertise sur les questions de la déficience sensorielle auditive et visuelle, et des troubles spécifiques du langage pour le département du Morbihan, de la région Bretagne et du Grand Ouest.

 

 

Plan d'actions

 

À l’heure des transformations à l’œuvre dans le secteur médico-social, à l’heure des regroupements d’associations, du développement des partenariats et de l’émergence de nouvelles technologies et parce qu’elle est l’héritière de plus de 200 ans d’histoire, de valeurs humanistes et d’un projet d’accueil ouvert sur l’avenir, l’Association Gabriel Deshayes souhaite à travers son Projet Associatif :

  • Militer pour faire avancer la cause des personnes en situation de handicap sensoriel ou porteuse de troubles sévères du langage avec ou sans handicap associé,
  • Repérer les besoins émergents, interpeller les décideurs politiques, proposer des réponses adaptées
  • Renforcer le sens de l’action pour favoriser l’implication associative afin d’accueillir et d’accompagner au mieux les publics de demain,
  • Développer l’esprit d’entreprise
  • Co-construire pour contribuer au bien-être des enfants et adultes accompagnés
  • Clarifier et formaliser les missions, objectifs et rôles au sein de l’Association
  • Soutenir les aidants par un accueil personnalisé, par la proposition de rencontres et de formations

 

exemple :

              La Scolarité

Le pôle enfance de l’Association Gabriel Deshayes concerne les enfants de la naissance à 25 ans, et propose une offre de services pour la population présentant une déficience sensorielle et/ou présentant un trouble sévère du langage.
Les services comme le CAMSP, le SSEFS, le SJDV, le dispositif TAE 56, la plate-forme TSL ainsi que l’établissement IES entretiennent des liens étroits avec les établissements scolaires du territoire (de la maternelle au lycée) qui accueillent des jeunes présentant une déficience sensorielle et/ou présentant un trouble sévère du langage. Ils apportent leur soutien aux équipes pédagogiques et/ou assurent un accompagnement auprès des jeunes.

 

 

                                                        https://www.agd56.fr/

 


SNSM

( en cours de construction)

 

DÉLÉGATION DÉPARTEMENTALE SNSM DU MORBIHAN

8 CHEMIN DU CALVAIRE
56390 LOCQUELTAS - FRANCE

Responsable : Yves Melaine / 06 60 29 33 13

dd-morbihan@snsm.org

 

 


Mouvement du Nid - Délégation du Morbihan
Association du Nid

L’Association: en quelques lignes historique, public visé, objectifs 

Association reconnue d’Utilité publique – ONG aux N.U. – Agréments Education nationale – Jeunesse et sports – Droits des femmes et Egalité.

Objectif déterminant : « L’abolition de la prostitution »

Activités : Rencontre et accompagnement des personnes prostituées ou en sortie de prostitution- formation des travailleurs et acteurs sociaux – Prévention dans les collèges-lycées et UBS : «  Apprendre à vivre ensemble garçons et filles dans le respect et l’égalité » prévention des comportements à risque – éducation à la sexualité.

 

Le projet d’année : présentation d’un projet précis (objectif, moyens nécessaires), si possible budgétisé

Actions principales dans le Morbihan : Deux jours de formation des acteurs sociaux ( 8 Mars et 25 Novembre):  Prévention dans les Etablissements scolaires : plus de 2000 jeunes rencontrés chaque année.

Budget en partenariat : Droits de la Femme – Conseil départemental-Fonds prévention de la délinquance

Frais engagés : Déplacements dans le Départements – revues remises à chaque élève – et bandes dessinées aux C.D.I.

 

Contacts : personnes, téléphone, mèl, site web,……        

bretagne-56@mouvementdunid.org – 02 97 83 24 39 / 06 86 54 00 94

Maison des associations – Cité Allende -12 Rue Colbert 56100 LORIENT

Marie-Renée Jamet déléguée départementale : 02 97 87 86 72/ 06 88 45 32 48

marierenee.jamet@free.f

Site : http://www.mouvementdunid.org 

 


La Société Saint Vincent de Paul

Afficher l'image d'origine

 

Présentation :

 

La Société Saint Vincent de Paul a le souci d'aider au quotidien des familles et personnes en grande précarité ou en difficultés. Dans un esprit d'amour et de charité, les 300 bénévoles du Morbihan s’investissent pour visiter, accueillir et accompagner au quotidien des personnes et des familles. Son   slogan : « Pas de solitude dans une France fraternelle ». Depuis sa création à Paris en 1833 par un petit groupe d’étudiants menés par Frédéric Ozanam, la SSVP a connu une expansion rapide à travers l’Europe, puis au-delà du continent.

 

Objectifs :

Briser l'isolement et offrir un soutien aux personnes âgées, aux familles et à toute personne confrontée à la précarité.

Créer un réseau de charité de proximité, au service des personnes seules et démunies avec des bénévoles qui agissent en équipes fraternelles, appelées « Conférences » et initient des actions locales ciblées.

 

Contact :

Mr BOUGRIER : 06.85.13.50.61

Gmc.bougrier@orange.fr

Ou svp.vannes@wanadoo.fr